test premier sujet du forum

avatar contributeur de MissKim
MissKim
11/12/2020 à 12:47

test premier sujet du forum mots clés

ça y est, sommes-nous entre meufs du coup ?

voici une petite réflexion que je me faisais au début de ma transition quand je découvrais le petit monde LGBT

"est-on plus transphobe dans les milieux gay/lesbien que dans la majorité hétéro ? cela je n'en sais rien. Cependant j'ai juste constaté 1 ou 2 choses... Par exemple j'ai l'impression que dans la communauté lesbienne on accepte plus volontiers la démarche d'une lesbienne qui décide d'une transition FtM, que d'une personne MtF qui se déclare lesbienne pendant et après sa transition. Dans le premier cas on a au minimum un renforcement d'une image butch, qui a un certain succès et qui peut-être apprécié du partenaire (statistiquement, il y a beaucoup de FtM homo à la base, jeunes et en couple). Dans le deuxième cas la personne MtF aura du mal à se faire considérer comme une vraie femme dans le milieu lesbien à partir du moment où elle dévoile sa transition, et cela pour diverses raisons. Il est bien connu qu'en général une transition FtM rencontre beaucoup moins d'échecs et d'obstacles qu'une transition MtF (efficacité du TH, passing, intégration, acceptation sociale) Deuxième chose: je ne sais pas si l'on peut dire que le milieu homo en général considère comme étant une "trahison" un changement de genre. Certaines féministes expliquent que le changement FtM est une simple "acquisition de privilèges" et occultent tout l'aspect psychologique en espérant simplement qu'une telle transition ne se fasse pas au détriment des femmes bio (il y a déjà trop de machos, il ne faudrait pas en fabriquer d'autres)"

avatar contributeur de MissKim
MissKim
11/12/2020 à 12:57

Citation de Hollyshot #347688

ah merci pour l'info....

je suppose un petit problème technique que le boss est en train de régler 😉

avatar contributeur de Coré
Coré
11/12/2020 à 14:45

Pour revenir à la question de départ, je crois que ce n'est pas propre aux commu lesbiennes ou LGBT mais que c'est intrinsèque à notre culture. Dans la société patriarcale où nous vivons, la transition des hommes trans est perçue commeune ascenssion sociale quand celles des femmes trans est perçue comme un déclassement. Déjà sous l'ancien régime, la société acceptait d'avantage une femme portant des vêtements d'homme que l'inverse. Il est intéressant d'envisager les transidentité sous le prisme des classe sociale de genre.

Le sociologue Emmanuel Beaubatie parle des personnes trans comme de transfuges de classe de genre et leur situation serait à rapprocher de celle des transfuge de classe sociale, ayant vécu ou une ascenssion sociale, ou un déclassement. Les deux ont des difficulté à être accepté par leur nouveau milieu social, mais c'est moins marqué pour les premier qui bénéficie du soutien de leur milieu d'origine, alors que c'est bien plus pesant pour les second qui n'ont plus aucun soutien.

Il à participé à un des dernier épisode du podcast Camille : les femmes trans sont des femmes.

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
11/12/2020 à 15:04

Citation de MissKim #347687

Par exemple j'ai l'impression que dans la communauté lesbienne on accepte plus volontiers la démarche d'une lesbienne qui décide d'une transition FtM,

Alors comme d'habitude, même au sein de la désignée communauté LGBT, il me semble que ça dépend des lesbiennes. Il est de bon ton (je crois), afin d'être perçue, comme une personne ouverte d'esprit d'affirmer haut et fort n'avoir aucun problème avec les transgenres. La réalité montre que même chez lesbiennes, il y en a qui ont des problèmes avec les FtM. Evidemment, il est impossible de les quantifier mais je pense qu'il est optimiste de croire que les lesbiennes accepteraient plus volontiers l'idée qu'une lesbienne entame une transition FtM.

Pour cela, je m'appuie sur le témoignage d'Océan Rosemarie :

marieclaire.fr

« Sa transition n'a pas forcément été bien perçue parmi la communauté lesbienne, ce qui a pu blesser Océan. "L'agressivité que je vis le plus mal, c'est pas tellement l'agressivité bourrin des transphobes [...] parce qu'eux, on les connaît, ils servent à rien. Ils ne me touchent même pas, jure-t-il. C'est plutôt quand ça vient de la communauté, d'anciennes fans lesbiennes qui me considèrent comme un traître [...], qui ont l'impression que j'ai trahi, que je suis passé de l'autre côté, que j'ai menti pendant La Lesbienne Invisible, que c'était pas vraiment moi." »

Moi-même je me suis interrogée à son sujet, mais de là à le qualifier de traître ou de menteur... je trouve ça assez disproportionné. Je comprends néanmoins le sentiment de trahison mais après tout.. s'il est heureux ainsi, qu'est-ce que ça peut bien faire ? J'espère qu'il ne deviendra pas lesbophobe pour autant, sinon on n'est pas sorti·e·s de l'auberge !

"est-on plus transphobe dans les milieux gay/lesbien que dans la majorité hétéro ?

On peut remplacer transphobe, par raciste, grossophobe, ou méprisant... ou tout autre adjectif pas très fun. Il me semble que les gays et les lesbiennes sont des personnes qui ont les mêmes travers, vices ou défauts que les hétéros.

Je me demande pourquoi j'ai l'impression que les gens tombent de leur chaise quand ils ont l'air de le découvrir... Et puis à quelle échelle doit-on se fier pour savoir si les homos seraient plus ou moins ceci ou cela que les hétéros ? Et d'où vient le mythe que les homos seraient plus sympas, fantaisistes et ouvert·e·s d'esprit que la majorité hétéronormée ?

il y a déjà trop de machos, il ne faudrait pas en fabriquer d'autres

Pour moi, un FtM macho serait comme un immigré naturalisé qui voterait RN :D Oups ! ça existe déjà... S'il existe vraiment des FtM machos, je demande à voir, mais j'y crois pas. Je préfère être optimiste :)

Coré

Il est intéressant d'envisager les transidentité sous le prisme des classe sociale de genre.

En effet, c'est intéressant comme réflexion. J'écouterai le podcast à l'occasion ! Merci


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de Coré
Coré
11/12/2020 à 16:12

Il y a des formes des transphobie aux-quelles je m'attendais, j'étais consciente de celles présentes tant chez les personnes cis-hétéros, les lambdas qui t'insulte dans la rue quand ils te clockent ; ou dans la communauté LGBT, celleux qui croient que tu es un homo qui n'assume pas (la biographie d'Andrea Colliaux m'avait refroidie).

Celle qui m'a le plus surprise, non-pas tant pas sa présence, que par son encrage et sa violence idéologique, c'est celle présente dans une partie du mouvement féministe. Je ne connaissais pas le mouvement TERF et il a été ma plus mauvaise surprise. Je m'attendais à des réticences, pas à de la haine.

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
11/12/2020 à 18:05

Je m'attendais à des réticences, pas à de la haine.

Ou à cette nouvelle forme de haine, non ? On est tristement habitué·e·s aux "haines historiques" mais j'ai l'impression que la haine des femmes transgenres par certaines féministes, est quelque chose de récent, amplifiée par les réseaux sociaux. Car dans les années 70, je suppose que le terme TERF n'existait pas, tout comme celui d'incel.

(n.b : avant BeTo, je ne connaissais pas du tout le mot TERF ni le mot cis)

Sinon, je crois que personne sur Terre, n'est préparé·e à subir des choses aussi désagréables et violentes que la haine pure.

Est-ce que dans ta vie quotidienne dans la rue, au boulot ou au supermarché tu croises des milices de TERF prêtes à t'incendier ? J'espère que la réponse est non 🙏

Et même si la réponse est non, je peux comprendre que ça n'adoucit pas pour autant les insultes ou les moqueries que tu as pu entendre dans la rue ou ailleurs. Et puis comment rester imperméable à la haine ordinaire ?


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
11/12/2020 à 18:23

Bug corrigé...

Wonder : 👍 Merci :-)


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar contributeur de MissKim
MissKim
11/12/2020 à 18:41

Citation de Wonder Woman #347694

je pensais que Océan avait gagné en notoriété après sa transition, certes il a certainement perdu des fans mais il s'en est fait de nouveaux 😌

La différence de traitement des FtM par les TERF c'est qu'ils sont considérés comme des pauvres victimes du patriarcat qui n'ont pas trouvé d'autres solutions pour trouver les privilèges masculins que de transitionner, alors que les MtF sont carrément considérées comme des dominateurs infiltrés, agresseurs qui veulent abuser les femmes cis, dans les toilettes des femmes, partout où elles sont etc...

Dans des prides féministes, il y a déjà eu des agressions physiques de femmes trans par des TERFS.

avatar contributeur de Clem13
Clem13
11/12/2020 à 19:08

Pourquoi tant de généralisation? 'C'est connu que' Ah bon?

Perso j'ai jamais rencontré de trans IRL et je ne vais pas vérifier dans le slip des gens ce qu'il y a.

On dirait que vous vivez une guerre permanente avec l'extérieur et c'est assez tristoune.

Je ne suis pas du milieu du tout après donc peut être suis-je sous documentée sur la question...

avatar contributeur de Coré
Coré
11/12/2020 à 19:09

Citation de Wonder Woman #347703

Oui effectivement, on ne croise pas des TERF à tous les coins de rue, effectivement. D'autant que je suis loin d'être la plus à plaindre en matière de transphobie (comme en matière d'autres haines, d'alleurs) : je n'ai guère connu que des sourire moqueur les fois où j'ai été clockée (quand le gens voient qu'on est trans). Le genre de chose dont j'avais déjà l'habitude avant ma transition pour d'autres raisons et qui ne me touchent plus vraiment. ;-)

Je je ne peu pas m'ampêcher d'avoir un peu peur que la situation en France evolue comme aux USA ou au Royaume-Uni où, en s'alliant avec des conservateurs ou des réactionnaires elles arrivent à obtenir une restrictions de nos droits notament dans l'accès aux soins ou au changement d'état civil ou encore de non-discrimination à l'embauche. Les propos de Marguerite Stern en début d'année, le soutien qu'elle a reçu des personne comme Pauline Arrighi (jouranaliste) ou de Laurence Rossignol (sénatrice socialiste), mais aussi d'une partie de la droite la plus réac (Marianne, le Figaro, etc...) ne me rassure pas.

Le mot TERF est assez récent, il date des années 2000. Mais l'idéologie remonte aux année 1970. La publication du livre "L'empire transexuel" de Janice Raymond (un peu l'équivalent du protocol des sage de sion pour les personnes trans) marque un peu sa naissance officielle. Le livre à eût un certain succès en france, où il a été traduit dès 1981, tant dans certains milieux féministe que psychanalytique (très influent sur le monde médicale).

avatar contributeur de Clem13
Clem13
11/12/2020 à 19:14

Peut-on on expliquer ce qu'est une TERF? Une femme anti trans?

avatar contributeur de Coré
Coré
11/12/2020 à 19:20

Le terme signifie trans exclusionary radical feminist et bien que le terme soit issu de leurs propres rangs, certaine préfère le terme de gender critical. Ce sont des féministe qui considère les femme trans comme des hommes malades, voir des prédateurs sexuels et les homme trans comme des traitres à leur classe de sexe. Certaine vont jusqu'à éllaborer des théorie conspirationnistes.

avatar contributeur de Clem13
Clem13
11/12/2020 à 19:21

Ah d'accord ça a l'air assez extrémiste en effet

avatar contributeur de MissKim
MissKim
11/12/2020 à 19:25

Citation de Clem13 #347711

voici un bon lien

https://lavieenqueer.wordpress.com/2018/06/24/transphobie-dans-le-mouvement-feministe/

sinon, je voudrais dire que la "TERFitude" est aussi courante dans les esprits, c'est-à-dire pas uniquement chez certaines "radfems"

avatar contributeur de Clem13
Clem13
11/12/2020 à 19:29

Citation de MissKim #347715

Merci du lien!

On peut être TERF sans le savoir ou c'est volontaire?

avatar ancien membre
Ancien membre
11/12/2020 à 19:33

Citation de ApoFFtX #347717

Les non binaires ont accès au forum. 🤗

avatar contributeur de Eivoor
Eivoor
11/12/2020 à 19:43

Moi je ne connaissez pas il y a quelque temps non plus ...

C'est paradoxale... Mais j en ai appris l existence par la communauté trans.

Sinon 99;9 % du temps... bah osef des extrémistes !

je préfère faire ressurgir le bon chez l'autre et lui farcir un sourire sur son visage ! bim

Tiens d'ailleurs je reviens ; faut que j aille espionner aux toilettes XD

Comprendra qui voudra 😂

aller je sors ! salut 😂🤦‍♀️🤦‍♀️

avatar contributeur de Coré
Coré
12/12/2020 à 03:56

Citation de Clem13 #347716 On peut être TERF sans le savoir ou c'est volontaire?

Je suppose que l'on peut en reprendre l'argumentaire de bonne fois, sans prendre conscience du cissexisme qu'il contient, comme pour beaucoup d'autres formes de haine.

Citation de MissKim #347715 sinon, je voudrais dire que la "TERFitude" est aussi courante dans les esprits, c'est-à-dire pas uniquement chez certaines "radfems"

Oui effectivement, bien qu'à l'origine cela viens d'un courant du féminisme radical, cela à pris dans d'autres formes de féminismes. Ce très loin d'être une simple question d'extrêmisme car cela touche des modéré-e-s (cas de Laurence Rossignol ou de JK Rowling par exemple). Ca ce rapproche d'avantage de forme de haine idéologique notament ceux qui s'appuient sur du conspirationisme. Aux USA, les TERF sont proche de l'alt right et des trumpist, par exemple.

avatar contributeur de MissKim
MissKim
12/12/2020 à 10:17

la haine qui n'est pas forcément "idéologique" ni réellement consciente, cette vidéo est un exemple, une femme trans qui était dans les toilettes d'un Mcdo et qui s'est faite agresser par 2 ados, devant le personnel qui n'a rien fait, et même qui rigolait

https://www.youtube.com/watch?v=mf12dGhJalE

avatar contributeur de MissKim
MissKim
12/12/2020 à 10:29

Citation de ApoFFtX #347742

personnellement et peut-être paradoxalement, ce sont des choses que je regarde, ça me plonge dans le monde réel, ça me prépare à ce qui m'attend peut-être, j'ai déjà eu cette agression il y a 1 an

(j'explique ici: https://www.youtube.com/watch?v=odlO3DFbR0A ...)

et il n'y a aucune raison que ça ne recommence plus, voire que ça soit prémédité pour me donner une bonne "correction", donc dans ma tête je suis conditionnée à devoir être prudente dans un monde violent...

ça n'est pas de la paranoïa, vu que j'ai déjà vécu plusieurs fois des violences physiques dans la rue... ce sont des choses qui restent marquées, il faut vivre avec...

avatar contributeur de Sens&Vie
Sens&Vie
12/12/2020 à 23:49

Merci de ces informations (même si j'en suis restée à vos mots, la seule idée de la violence et de l'agressivité m'étant assez pénible). Je m'étonne encore d'en découvrir et d'en apprendre sur la haine que peut nourrir l'Homme. A quel point il peut être dingue...

J'aurais donc appris un mot et ce/ceux qu'il désigne.

Je n'ai jamais été témoin d'agression en quelque genre que ce soit envers une personne trans ou présumée comme telle, mais si un jour cela se produit j'espère savoir réagir au mieux pour elle.

Merci en tout cas, par ce forum, d'aider à mieux cerner et à comprendre tout ce qui peut se jouer dans les mots, les questions, les regards, les attitudes... De mieux connaître cette réalité qui semble bien complexe et souvent difficile à vivre.

avatar contributeur de MissKim
MissKim
13/12/2020 à 11:16

Citation de Clem13 #347716

oui la terfitude est un état d'esprit, un apriori... comme il y en a envers d'autres minorités oppressées

Citation de Sens&Vie #347798

de rien, contente que ce sujet puisse intéresser des personnes non concernées directement, bon dimanche



Suivez-nous
dédié aux femmes les femmes
© Copyright 2021, ENTRE-L.net