J’ai de la difficulté à aimer les

avatar participant de Bébédou82

Bébédou82

17/04/2022 à 04:06

Bonsoir,
Je suis lesbienne depuis toujours, mais affichée depuis 2ans. J’ai rencontré ma conjointe actuelle il y a moins de 2 ans. Nous sommes très amoureuses et elle a emménagé avec moi. Elle était célibataire depuis 3 ans et avait été en couple avec une fille et avec qui elle a eu des jumeaux. Or, j’ai beaucoup de difficulté à accepter ses enfants. À chaque fois qu’ils viennent, je ne vois que « l’ex » et l’éducation donné par l’ex! De plus, ma conjointe n’a pas porté les enfants (donc aucun bagage génétique) et elle les voit très peu; pour moi, c’est difficile de la considérer comme la 2e mère, puisqu’elle ne peut pas leur donner des valeurs, une éducation ….
Bientôt, on devra payer une pension alimentaire pour ses enfants la, car ma conjointe apparaît sur l’acte de naissance mais elle les voit peu. Tout ça additionné, ça contribue à l’aversion que j’ai envers ses enfants là! C’est aussi mon argent qui va aller à l’ex!
Au début de notre relation, je lui ai dit de retourner vivre dans sa ville, près des jumeaux afin qu’elle puisse les voir et s’en occuper…. Elle a refusé en disant qu’elle m’aime et que c’est moi qui passait en premier.
Vous allez penser que je suis un monstre mais je n’ai pas de plaisir à les voir chez moi. Quoi faire? Le temps arrange t il les choses?
avatar participant de reveuseparis

reveuseparis

17/04/2022 à 11:54

> Citation de **Bébédou82** #396935

Je ne juge pas vos points de vues ni votre vision des choses, surtout, que je ne m'en donne pas le droit..... Cependant, je vais vous donner mon avis sur ce que je ferais dans la même situation que vous....

Perso, si je prends une Femme qui a des enfants , qu'elles les aient adoptés ou considérés comme les siens quand elle était en couple, je ferais tout pour qu'elle continue à les voir ( comme vous le faîtes) et qu'elle les aient ou non reconnue, je lui expliquerais que je les percois comme une priorité dans son existence.....
C'est ce que j'ai fais avec mon EX, je lui ai toujours dit que son fils est une priorité et que Mouah je passe après.....J'ai aussi une Princesse ( ma fille)....

Oui, il y a la pension alimentaire , qu'elle se doit de payer, pas pour son EX , mais, pour les enfants qu'elles ont eues ensemble, pas vous ( même si en couple , on partage tout nos petits sous )

Je comprends que la situation ne vous convienne que moyennement et que vous ayez du mal avec les enfants de votre Femme, je le comprends, croyez le..... Mais si votre Femme laisse de côté ses enfants, elle ne doit pas le faire en fonction de Vous , surtout, pour que vous n'ayez pas a porter le chapeau plus tard..... C'est un choix qu'elle doit gérer seule et en assumer les conséquences affectives ......
Mais ce n'est pas dit que votre Femme se sentirait mieux ou bien sans les enfants et sans son devoir de mère.... Pour l'instant son Amour pour vous , lui fait peut-être dire et faire des choses qu'elle pourrait ne pas assumer plus tard.... Après, je ne peux pas être à la place de votre Femme ni dans ses ressentis, ni savoir qu'elle place occupait votre Femme auprès des enfants.... C'est compliqué...

Nan, je ne vous prends pas pour un Monstre ni votre Femme, mais, je vois les choses du point de vue des enfants, pas des adultes....

Je vous souhaite bon courage à toutes les deux dans votre petite famille recomposée et pas facile à gérer.... Vous avez le droit de ne pas avoir d'affection pour les enfants de votre compagne ( même si votre Femme doit se sentir tiraillée entre les enfants et son amour pur vous, enfin, je suppose)
avatar participant de Chevêche

Chevêche

17/04/2022 à 12:55

Je suis en accords avec les propos si dessus. Que votre compagne ne perde pas le file avec ses enfants car un jour ou l'autre cela se retournera. Ce ne sont pas les enfants qui vous gavent mais l'ex j'ai l'impression. Après c'est pas facile mais poursuivez, encouragez a maintenir le lien après je ne sais pas l'âge des enfants mais il faut le plus possible les protéger. Bon courage
avatar participant de Aigle2Terre

Aigle2Terre

17/04/2022 à 13:48

Bonjour Bébédou82,

Il est possible que le regard particulier que tu portes sur ces enfants (l'ex qui tu vois à travers eux) joue sur la qualité de votre relation.

Je suis d'accord avec toi qu'on ne peut décréter l'Amour. Par contre, toute relation se construit à deux. Et je ne peux que te suggérer de partager avec ces enfants des moments de joie et de plaisir pour vous apprivoiser. Parfois, en tant qu'adulte, juste partager sa passion ou ses envies avec un enfant suffit pour démarrer une nouvelle relation plus légère.. Et là dessus tu as de la chance vu ta position. Tu es l'adulte qui ne porte pas l'entière responsabilité de l'éducation donc tu peux te permettre un peu plus de fun que ta compagne!

Bref si tu souhaites améliorer cette relation et mieux vivre la cohabitation, c'est tout à fait possible et sans trop d'effort..

Belle journée à toi,
A2T

avatar participant de Bébédou82

Bébédou82

17/04/2022 à 13:49

Merci pour vos bons mots En effet, j’ai toujours encouragé et je l’ai même aidé à préparer un document pour la cour. Je ne veux pas me sentir coupable de l’inciter à quoique ce soit! Vous avez raison, le temps arrange les choses.
avatar participant de Cin91

Cin91

18/04/2022 à 05:47

Ouïe! Pas facile comme situation que ce soit pour toi ou ta compagne. Mais pourquoi ne continue t-elle pas à voir ses enfants autant que son ex? Pourquoi est ce qu'elles ne partagent pas la garde de manière égale? La distance?
Il est très important effectivement comme déjà dit qu'elle voit les jumeaux.
Je comprend que l'ex te dérange mais à partir du moment où elles élèvent des enfants ensemble, malheureusement c'est inévitable qu'elle soit très présente. Courage. Ta position n'est pas simple. Difficile d'y trouver ta place. Mais ca peut fonctionner si tout le monde trouve son rôle et respecte celui de chacune.
avatar participant de Sovara

Sovara

19/04/2022 à 00:23

A mon avis il n'y a pas à se sentir coupable de ne pas aimer les enfants de sa conjointe, des fois tout se passe bien et on a envie de les adopter, des fois le courant ne passe pas, et ça n'a rien à voir avec l'amour qu'on porte à sa compagne.

Peut-être qu'il y a moyen de trouver un compromis et de faire en sorte que votre conjointe passe du temps avec ses enfants sans que vous soyez impliquée, dans leur intérêt aussi bien que dans le vôtre, peut-être vivre dans la même ville, sans devoir vivre dans la même maison(?)

(ce genre de situation, je connais, j'ai eu un "beau-père" qui ne pouvait pas m'encadrer, j'aurais franchement préféré que lui et ma mère adoptent cette solution au lieu de se dire "bon bah on vit tous ensemble hihi on est une famille !" qui a rien donné d'autre qu'une ambiance exécrable à la maison 😑)
avatar participant de BeSweet

BeSweet

19/04/2022 à 19:28

Hello

C'est une situation délicate, en effet.

Je ne peux que te conseiller de voir si le temps permet à chacun de mieux se découvrir et de nouer des liens plus forts entre vous.

Si cela ne se produit pas, il faudra alors trouver un moyen de permettre à votre relation et à celle des enfants avec leur maman de s'épanouir.

Ce qu'évoquait Sovara peut être une solution, même si ce n'est pas la plus simple pour vous 2 parce que vous vivez sous le même toit.

Quoi que vous décidiez ensemble, je vous souhaite de trouver prochainement cet équilibre recherché
avatar participant de Seds

Seds

21/04/2022 à 23:57

Je vais faire ma chieuse et ne pas menager mes mots: on s’en branle qu’elle ait porté les enfants ou pas. N soyez pas plus royaliste que les homoparentalophobes merci.
Et qu’elle ne voit pas tant que ca les enfants qu’elle a choisi d’avoir à un moment donné de sa vie, c’est en effet un probleme qu’elle doit gerer seule avec elle-meme, ce n’est pas votre responsabilité. Qu’elle n’impose pas en tant que parent responsable sa participation à l’education de ses enfants, c’est encore qu’elle que ca regarde meme si au fond c’est surtout les enfants que ca concerne. Avoir 2 parents meme separés c’est bien, ca apporte une alternative, quelque nuance à une education monoparentale.. bref. Et avoir des nouveaux conjoints autour c’est bien aussi, c’est un atout supplementaire si on veut bien qu’il le soit.

Puis, de vous à juger en consequence de la frequentation des relations qu’elle a avec eux, si elle doit ou non payer un pension n’est non plus votre probleme, et encore moins votre role.
Dans cette histoire, vous ne pouvez que la soutenir dans ses choix, ou pas. Mais vous n’avez en aucun cas à assumer ni ses responsabilités, ni ses inquietudes. Juste etre présente à doses constructives.

Côté enfants, inutile de rappeler qu’ils n’ont ni choisi d’etre les enfants de l’ex de votre nouvelle compagne, ni de choix à faire entre 2 parents. La vie leur reservera suffisamment de difficultés à surmonter qu’on peut au moins leur accorder un environnement chaleureux et confiant, construteur… pendant ces annees qui esquisseront leur avenir.

Quant à vous, ne les voir qu’en symbole de son ex, hetero, homo, je constate que c’est toujours les memes sujets: ca ne reste ni plus ni moins que de la jalousie, de la rivalité. Laissez-vous le temps de construire la relation avec votre compagne, dans le temps qui fait toujours bien les choses, avec tout ce que cela implique, et dans qlq annees vous ne verrez plus son ex en tant que tel, mais comme une alliée qui contribuera au bonheur et au bien etre des enfants de Votre Femme. Et elle en fera autant. En tout cas esperons le.. apres tout, qlq soit votre volonté de bien faire, beaucoup de choses ne tiennent pas qu’à vous.

Ce qui ne tient qu’à vous c’est d’avoir pleinement conscience de l’histoire dans laquelle vous vous etes engagee. Et commencer à pinailler sur des choses sur lesquelles vous n’avez aucun pouvoir, c’est pinailler tout court et tout compte fait ne pas accepter sa compagne telle qu’elle est et avec ce qu’elle porte. A vous de reellement savoir ce que vous etes susceptible d’accepter ou non pour celle que vous aimez. Et si l’amour finalement ne suffit pas au bonheur de tous, en prendre acte et consequence. Juste etre responsable et honnete, au moins vis à vis de vous meme et s’epargner à soi meme comme aux autres des malheurs previsibles qui n’apportent à personne.

Et si vous choisissez de construire quelque choses de durable àvec votre compagne, vous pourriez commencer par apprendre à connaitre ses enfants sans les accuser de ce qu’ils ne sont pas: un symbole, ce sont de vraies personnes, des mini homosap, et des eponges.. qu’avez-vous envie qu’ils absorbent de vous?

Desolee d’etre aussi dur dans mon propos, je n’ai pas pour habitude de dire ce qu’on a envie d’entendre mais mettre en lumiere des realités avec autant de force qu’on s’echine à les ignorer

Bonne soiree
avatar participant de Cin91

Cin91

23/04/2022 à 05:36

> Citation de **Seds** #397467
Très juste!!

Et ma partie préferée:

"on s’en branle qu’elle ait porté les enfants ou pas. N soyez pas plus royaliste que les homoparentalophobes merci."
avatar participant de Victoria Mai

Victoria Mai

24/04/2022 à 19:08

Un petit témoignage, beaucoup de mots justes ayant été donnés...
Lorsque nous nous sommes rencontrées elle m'a annoncé "j'ai 3 garçons, de 6, 10 et 18 ans"... il manquait une fille, et hop, 2 ans plus tard elle était là... nous formons, 23 ans après, une chouette famille. Il y a des hauts... et débats !
Des claquages de plombs et de portes... mais elles se réouvrent toujours.
Les gosses, sont toujours fourrés autour de chez nous, et ma belle est aux anges, même si celà a troublé parfois ma "tranquillité".
Bon...voilà, bises,
Victoria
avatar participant de tashunka

tashunka

25/04/2022 à 00:38

> Citation de **Victoria Mai** #397906

Juste super, qu'une personne qui a une relation amoureuse depuis 23 ans se manifeste dans un forum/ post.

Je me sentais un peu seule ( ma relation avec ma compagne a durée 27 ans, mais malheureusement il y a eu son décès).


> Citation de **Bébédou82** #396935

Les enfants ne doivent pas être un obstacle, généralement lorsqu'on aime une personne, c'est dans sa globalité, son tout, la différence, ce que l'autre amène ne peut que entreouvrir notre cœur, esprit, nous enrichir, il faut se donner le temps de s'apprivoiser mutuellement et les êtres qui sont proches.

Aimer: c'est accepter l'autre dans son ENTIER.

Mais biensûr, cela demande un engagement.....

c'est mon avis très personnel.

Bonne nuit.


avatar participant de Sovara

Sovara

25/04/2022 à 01:31

"Les gosses pas un obstacle" bah si, comme tout le reste, comme les animaux, comme la famille, si on voit qu'on ne peut pas s'entendre, ça ne sert à rien de forcer ou d'attendre que les choses changent toutes seules, c'est le meilleur moyen pour que ça pète à un moment donné. Et surtout je vois pas l'intérêt de faire culpabiliser les gens qui n'ont pas envie de se coltiner les enfants de leur partenaire ? Encore si ils avaient participé à la fabrication, mais même pas.

Accepter l'autre et l'aimer ne devrait pas impliquer devoir subir des frustrations journalières... en tout cas c'est pas ma définition
avatar participant de tashunka

tashunka

25/04/2022 à 01:49

> Citation de **Sovara** #397940

Bonsoir/Bonjour,

Pour vous répondre, c'est bien pourquoi j'ai mis à la fin :

"Que cela demandait un engagement"...., donc une réflexion......, et pendant ce cheminement avec l'autre..... une remise en question presque perpétuelle.... sur l'amour...., ce que je peux offrir, donner...., si ce que je vis avec l'autre est acceptable pour moi, elle...., ses enfants. son entourage proche...., je rajoute les animaux 😚
enfin tout pleins de questions que l'on se pose, lorsque nous partageons intimement la vie avec un autre être.

Je suppose....





avatar participant de Seds

Seds

25/04/2022 à 03:29

> Citation de **Tashunka** #397941
Je suis d’accord, aimer ce n’est pas sous conditions. On peut en reviser la definition autant qu’on veut, toujours est-il qu’aimer l’autre c’est tout prendre, en tout cas ce qui est important, essentiel, le reste se négocie, ca s’appelle faire des compromis. Mais on ne negocie pas l’amour et l’attention d’un parent envers ses enfants. Vouloir l’exclusicité c’est etre possessif, voire pire..

Alors si on veut pas se taper la marmaille ni pourrir la vie de l’elu.e de son coeur (ce qui reste à prouver), c’est chacun chez soi.

Le truc c’est qu’on peut pas tout avoir dans la vie, le beurre, l’agent du beurre, la laiterie, la cremerie et le cul de la cremiere. Chez l’enfant ca s’appelle la decentration, qui quand elle n’a pas ete (suffisamment) eprouvée donne des adlutes moins en proie aux compromis qu’aux caprices!

Choisir chez l’autre ce qui nous arrange ce n’est pas aimer, c’est profiter, ou si on veut, aimer ce qui nous fait plaisir chez l’autre, autrement dit n’aimer que soi, mais pas l’autre, lui seul et son histoire.
Vous savez l’autre.. Autrui, celui qui n’est pas toi, celui qui est different quoi.

Si tu veux bouffer des patisseries avec ta cherie, lui faire gouter la tienne et qu’elle te fasse goutter la sienne avec plein de chabadabada, et be smart: evite les diabetiques!

Allez les enfants au lit
avatar participant de Cin91

Cin91

25/04/2022 à 06:08

> Citation de **Seds** #397943
Alors je ne sais pas si c'est forcément de la possession mais dans certains cas il y a aussi le fait de ne pas vouloir s'engager PLUS que de vivre la relation. Ce n'est pas comme prendre un appartement ensemble en location (ce qui est déjà un bon engagement).

Aimer c'est bien oui. S'engager tres bien aussi. Mais ne pas se perdre non plus. Il y a un equilibre à maintenir plus ou moins fragile selon la personne. Si les compromis sont plus présents, nombreux, forts que la qualité de la relation alors ca ne peut que éclater. Donc comme tu dis vaut mieux être chacune chez soi et ne pas rentrer la dedans.

Un enfant ou plusieurs c'est justement se mettre de côté, se faire passer après, prendre sur soi. Ce qui, pour certaines personnes ne gêne pas, mais pour d'autres, c'est un vrai chalenge, surtout en début de relation.
avatar participant de BeSweet

BeSweet

25/04/2022 à 06:41

Dans le respect de l'autre, rien n'est obstacle, tout est compromis pour trouver l'équilibre commun.

Leur histoire familiale est viable si chacun trouve son équilibre dans l'organisation de leur vie commune.

Elles vont donc devoir en discuter pour trouver cet équilibre commun pour elles et les enfants.
avatar participant de Seds

Seds

25/04/2022 à 07:51

> Citation de **Bébédou82** #396935
Tout a été dit à mon sens.
Alors si vous voulez mieux vivre la situation, posez-vous les bonnes questions, tout en gardant en tête qu’être bienveillante envers soi-même résout pas mal de problèmes.