ENTRE-L
Forum lesbien

Homosexualité féminine sous l'angle d'un transfert maternel

Créé par Helenea, le 06/12/22 à 22:14.

Mis à jour le 09/12/2022 avec 26 participations.

avatar Helenea

Helenea

#433686 - 06/12/2022 à 22:14

Bonjour à toutes,



C'est ma première intervention sur ce forum. Bon, je me lance. ;-)



Personnellement, j'ai compris que mon homosexualité, ou du moins ma part homosexuelle (car j'ai été aussi hétérosexuelle) provenait d'un manque d'amour maternel. Autrement dit, je suis en quête de l'amour inconditionnel d'une mère que je cherche à combler.

Est ce que cela parle à quelqu'une ?



Est ce que vous vous êtes toujours senties homosexuelles sans trop vous questionner ou comme moi, vous arrivez à faire des liens avec votre histoire ou des événements de votre enfance?



J'aimerais aussi aborder le thème de la masculinité et de la féminité dans les relations homosexuelles féminines mais cela fera l'objet, probablement, d'un autre sujet.. :-)



Hélène
avatar Letitbi

Letitbi

#433688 - 06/12/2022 à 22:51

Tiens ... ma foi c'est toi qui te connais le mieux, mais cette causalité me surprend beaucoup. En tout cas ça ne correspond ni à ce que je vis ni à ce que j'ai pu observer chez d'autres (femmes aimant les femmes mais aussi hélas femmes peu aimées par leurs mères....) Mais au fond, la seule question qui vaille est surtout : est-ce que maintenant tu le vis bien ?
avatar Praline

Praline

#433691 - 06/12/2022 à 23:16

Donc ça reviendrait à dire que l'homosexualité s'acquiert... je suis née lesbienne.. et ma mère n'est pas responsable...
A plus de 50 ans, j'en ai marre que la cause de tous les maux de la terre soit la femme, la mère...
avatar Marquise_fem

marquise_fem

#433702 - 07/12/2022 à 09:19

> Citation de **Helenea** #433686

helena si tu as été hétéro, c'est que tu n'es pas homosexuelle, tu es bi. (sauf si c'était juste un conditionnement mais c'est encore autre chose).

Je ne l'ai pas découvert durant l'enfance, mais je n'ai jamais éprouvé d'attirance pour un homme et j'avoue ne pas comprendre comment certaines peuvent avoir été marié à un homme sans jamais se rendre compte de l'absence d'attirances qu'elles avaient pour eux.

Je tenais quand même à rappeler que les traumas ne sont pas en corrélation avec la sexualité, bcp d'hétéros vivent aussi des violences au sein de leur familles, on ne dit pas pour autant qu'ils sont hétéros à cause de ça, ça n'a aucun sens.

Dans ton cas, c'est peut-être ça mais sache que tu peux être hétéro et aussi avoir eu un mauvais rapport avec ta mère. Je pense que les filles lesbiennes qui recherchent uniquement des femmes plus âgées ont aussi ce soucis là (mais encore une fois, ça peut s'appliquer aussi aux hétéros).

> Citation de **Praline** #433691

Bien dit praline. L'homosexualité n'a rien avoir avec les traumas, c'est une sexualité qui n'inclut pas les hommes, c'est pas bien compliqué à comprendre
😁
avatar Cactus

Cactus

#433706 - 07/12/2022 à 10:16

> Citation de **Helenea** #433686
Bonjour Helenea,

Personnellement, des caractères peuvent m'attirer indépendamment de leur genre mais si ce sont des hommes, surtout cis, il n'y aura jamais d'attirance physique.
Je pense que tu te poses des questions de personnes qui se découvrent et qui cherchent une explication face à une nouveauté pas toujours simple à gérer.
Les hétéros ne se posent pas de questions face à leurs sexualités tout simplement parce qu'ils sont dans la norme. Les hétéros sont hétéros parce qu'ils sont hétéros, point. Je suis lesbienne parce que je suis lesbienne, point ! Et je ne me demande pas pourquoi je suis lesbienne. Si je le faisais, je n'aurai pas de réponse parce que je suis lesbienne pour les mêmes raisons qu'une personne hétéro est hétéro, qu'une personne bi est bi, etc... C'est mon avis en tout cas. Bref, si tu as des attirances vers les femmes, vie ta vie !
avatar Fleurdelys14

fleurdelys14

#433709 - 07/12/2022 à 10:50

Bonjour, l'homosexualité ne s'acquière pas, elle est innée. Pour ma part j'ai mis du temps à l'accepter car mes parents étaient sectaires. Ma mère me disait que c'était "contre nature" et mon père avait reniée sa soeur lesbienne. Quand j'ai ressenti mes premiers émois féminins (11 ans), je me suis dit qu'il fallait que je "passe à autre chose" car je n'étais "pas normale" (merci les parents). Du coup, j'ai recherché quelque chose en les hommes qu'ils n'ont jamais pu me donner puisqu'ils n'étaient pas des femmes... CQFD.

Aujourd'hui j'assume le fait que je sois lesbienne (pas bi) et je m'épanouis peu à peu. Mon coming out est en cours.
avatar Helenea

Helenea

#433712 - 07/12/2022 à 11:39

Hello,
Merci à toutes pour vos participations. C'est super intéressant, ça m'aide vraiment. :-)
J'ai envie de réagir pour chacune de vos réponses mais comment fait-on?
Il faut utiliser le drapeau "signaler cette participation" pour répondre de manière individuelle?
Hélène
avatar Cactus

Cactus

#433714 - 07/12/2022 à 11:41

Tu cliques sur "citer" en bleu en haut à gauche des messages.
avatar Mary Poppins

Mary Poppins

#433716 - 07/12/2022 à 11:57

Pour ma part je me vis lesbienne sans questionnement ou besoin de coming out, besoin de revendiquer quoi que ce soit ce serait comme demander que la société légitime mon existence ! Je suis telle ,c'est ainsi.
Effectivement certains sont tentés de vouloir trouver un pourquoi (traumas,différence de fonctionnement cérébral, déficience de tel ou tel élément bio chimique, éducation ou que sais je encore...)tous ces arguments ne tiennent pas, l'homosexualité a toujours existé quelles que soient les civilisations;alors soyons nous même le mieux que nous puissions
avatar Helenea

Helenea

#433732 - 07/12/2022 à 13:20


Merci pour vos réactions!
Voici les miennes, en retour. Je ne suis pas arrivée à faire comme Cactus m'a dit. Alors, je fais autrement. ;-)

Letitbi
#433688 - 06/12/2022 à 22:51
Oui, Letitbi, je suis d'accord avec toi que l'essentiel, c'est ce que je suis aujourd'hui, peu importent les raisons. Oui, je le vis relativement bien maintenant après un long processus d'acceptation.

Praline
#433691 - 06/12/2022 à 23:16
Praline, ce que je pense, c'est que l'orientation sexuelle pourrait aussi provenir de ce que les parents ont projeté sur nous, de ce qui s'est passé dans le ventre de la mère, etc.. Mais on n'en sait rien à vrai dire. Et je ne veux surtout pas incriminer la mère, d'autant que, me concernant, mon père par son absence a aussi compté.
Je suis passionnée par la psychologie. Donc ça déteint un peu ici.. ;-)

marquise_fem
#433702 - 07/12/2022 à 09:19
Marquise, je suis bi en effet puisque dans ma vie, j'ai été attirée à la fois par des hommes et par des femmes mais les choses évoluent dans le temps puisqu' aujourd'hui, je ne suis attirée que par les femmes.

Cactus
#433706 - 07/12/2022 à 10:16
"Bref, si tu as des attirances vers les femmes, vie ta vie ! " Tout à fait, d'accord, Cactus! :-)

fleurdelys14
#433709 - 07/12/2022 à 10:50
Je me sens proche de ton témoignage, Fleurdelys avec des parents (surtout ma mère) qui ne tolèrent pas l'homosexualité. Je suis comme toi en phase de coming out. D'ailleurs, pour moi, il n'y a pas 1 seul coming out mais de multiples coming out.

Mary Poppins
#433716 - 07/12/2022 à 11:57
Je retiens le "soyons nous même le mieux que nous puissions". Merci, Mary Poppins. :-)
avatar Aigle2Terre

Aigle2Terre

#433735 - 07/12/2022 à 13:30

Salut,

Les théories que tu cites me font penser à Freud.. qui est a l'heure d'aujourd'hui plutôt decrié concernant sa démarche ethiquement discutable et ses affirmations peu.. scientifiques.

Je suis pansexuelle et mes parents n'ont, de par mon ressenti, rien a voir avec ça. Le tabou de l'amour saphique (dans l'éducation et la société) a pu jouer à une époque pour ne pas avoir vécu certaines expériences mais cela s'arrête la.
avatar Une Ancienne Membre

une ancienne membre

#433736 - 07/12/2022 à 13:33

Bonjour Helena, je comprends parfaitement ta vision de ton "homosexualité", parce que c'est aussi la mienne :-) J'ai mis un temps certain à en prendre conscience. Mais aujourd'hui, c'est une évidence pour moi :-) .
Si tu a envie d'en discuter plus longuement, n'hésite pas à me contacter.
Bises.
avatar Helenea

Helenea

#433749 - 07/12/2022 à 15:06

Aigle2Terre
#433735
Hello Aigle2terre
Tu as raison, c'est bien en lien avec la psychanalyse. Je respecte ton avis sur le sujet même si je ne le partage pas complètement.

Didabess
#433736
Bonjour Didabess,
Oui, merci, je vois qu'il y a des façons très différentes de vivre son homosexualité et de la regarder.
avatar Marquise_fem

marquise_fem

#433759 - 07/12/2022 à 17:37

> Effectivement certains sont tentés de vouloir trouver un pourquoi **Mary Poppins** #433716

C'est légitime parce qu'après tout l'hétérosexualité sert à la reproduction et l'homosexualité...bah à quoi ? j'ai eu besoin de me poser la question parce que scientifiquement y a pas trop de réponses.

Et c'est assez frustrant quand tu es censé être à égalité avec les "hétéros" mais contrairement à eux, y a pas d'explication à l'origine de ta sexualité. Donc en gros t'es différent mais tu sais pas pk, c'est assez frustrant.

Surtout qu'avec nos corps de femmes qui ont la capacité de donner la vie, ex, j'ai mes règles, à quoi ça me sert en tant qu'homosexuel ? Dame nature me rappelle sans cesse avec les éléments de mon corps que je possède des caractéristiques qui me permettent d'aller avec le sexe opposé et pas le même sexe.

Grâce au dvlp de la science on peut enfanter et c'est cool mais ça répond pas à la question de base : à quoi on sert ? si un homophobe se présente à moi et qu'il me pointe du doigt ce pb bah je serais pas trop capable de le contredire....
avatar Chevêche

Chevêche

#433760 - 07/12/2022 à 17:38

Salut, pourquoi toujours se demander si le fait d'être lesbienne vient forcément d'un transfert ou d'une raison.
Moi personnellement je suis lesbienne depuis toujours et je le vis bien. J'avoue avoir eu une famille aimante et jamais je me suis posée de question. Je reconnais avoir rencontré bien des filles qui m'ont pas eu ma chance et qui on dû sortir du placard en partant et en se noyant dans la masse pour pouvoir vivre sa sexualité, loin de la famille ou des amis de jeunesse, de leur village.
Chacune vit comme elle peut et j'espère et souhaite le plus facilement possible.

avatar Letitbi

Letitbi

#433799 - 07/12/2022 à 22:58

> Citation de **Marquise_fem** #433759
Suggestions pour expliquer à l'homophobe qui croirait te clouer le bec avec ces considérations reproductives :
Ah parce que les hétéros, ils "servent" parce qu'ils peuvent procréer ? Mais à quel moment c'est une fin en soi, perpétuer l'espèce ? Et accessoirement, combien d'hétéros ne peuvent pas ou plus avoir d'enfants ou ne le veulent pas ? Et combien d'homos et de bi deviennent parents d'une manière ou d'une autre ?
Helenea, pour revenir à ton histoire, je suis contente de lire que tu es en paix, avec ton amour des femmes comme avec le désamour de ta mère.
Et comme beaucoup l'ont dit : pourquoi aimons-nous les femmes, quelle importance ! On ne se demande jamais pourquoi d'autres aiment les hommes...
avatar Cactus

Cactus

#433801 - 07/12/2022 à 23:02

> Citation de **Letitbi** #433799
"On ne se demande jamais pourquoi d'autres aiment les hommes..."

Peut être qu'on devrait... 😁. Ok, je sors !
avatar Cin91

Cin91

#433814 - 08/12/2022 à 01:27

> Citation de **Marquise_fem** #433759
Si tu regarde les animaux, la reproduction n'est pas une question d'attirance. En vrai c'est plutôt barbare. Donc si les gens veulent revenir à l'origine de la procréation ca ne conviendrait même pas aux hétéros.
Les humains ont fait exactement la même chose. Se reproduire. Car cela ne dépend pas de ton attirance mais de ta fertilité. Donc les homosexuel.les se sont toujours reproduits. Le concept et modèle familial hétéronormé où un homme et une femme doivent se marier pour avoir des enfant, ca c'est la partie inventée. Dans la nature, l'homosexualité est belle et bien présente. L'hétérosexualité est une attirance. Le moyen de reproduction c'est juste le fait d'avoir un appareil reproducteur. C'est pas propres aux hétéros. Un gay et une lesbienne peuvent très bien se reproduire s'ils le veulent.
avatar Kitsune

Kitsune

#433827 - 08/12/2022 à 12:18

Voilà un sujet, qui comme beaucoup d'autre remettent en question l'homosexualité en tant qu'orientation pur et simple.

Aujourd'hui une proposition sur " êtes vous sur d'être vous même ?"
Hier ce fut "êtes vous sur que vous n'êtes pas devenu homo parce qu'on vous en a fait la promotion"

Et demain GRANDE BRADERIE, PROMOTION EXCEPTIONNELLE au stand homophobie : les therapies de conversions sont a moitié prix.
OUI, VOUS NE REVEZ PAS, J'AI BIEN DIS A MOITIÉ PRIX !
Venez nombreuses avec vos amies pour recevoir votre coupon.

@Helenea : je ne clos pas ton sujet parce que pour l'instant, tu ne fais pas de prosélytisme
Tu te contente juste de remise en question comme toute ces âmes charitable venu sur ce site pour nous " sauver du pêcher et nous ramener dans le droit chemin" mais que les choses soit clair, toi et ton sujet, je vous tien à l'oeil.

Si jamais, quelqu'un vient se plaindre. Je cloturerai ce topic sans sommation


avatar Letitbi

Letitbi

#433895 - 08/12/2022 à 22:51

> Citation de **Cactus** #433801
Waffff!
> Citation de **Cin91** #433814
C'est vrai, dans le monde animal la sexualité non reproductive existe, ainsi que les pratiques homosexuelles. (Des exemples ? Zut chaisplus mais j'ai lu ça dans les revues animalières de mon fiston)(eh oui je me.suis reproduite 😇 comme quoi tout est possible)
avatar Cin91

Cin91

#433898 - 08/12/2022 à 23:02

> Citation de **Letitbi** #433895
Oui et on le voit tous les jours chez les humains aussi. Les hétéros eux même ont une sexualité non reproductive puisque ca dépend du cycle hormonal et pas de leur attirance. Sinon ils et elles se reproduiraient à chaque rapport.

Et comme toi je me suis reproduite aussi, de plus j'ai porté mon enfant. Donc le jour où un homophobe me sort que l'hétérosexualité ca fait des enfant et blablabla bah il va juste très vite fermer sa tronche surtout si c'est un mec cis car... j'ai juste fait plus que lui alors que je suis homo et lui hétéro. Puis si c'est une femme cis ayant porté, je vois pas ce qu'elle aura fait de plus que moi. Pas eu besoin d'être hétéro pour ca et les faits sont la.

Enfin.... je sors trop du sujet. C'était une parenthèse. Je laisse les autres continuer sur le contexte de base. 👋🏽
avatar Helenea

Helenea

#433907 - 08/12/2022 à 23:47

En lisant les réactions de chacune et en particulier celle de Kitsune, je peux comprendre que mon sujet vous ait interpelées, voire dérangées.
Mais en aucun cas, je ne cherche à faire du prosélytisme, ni à vendre les thérapies de conversion auxquelles je suis farouchement opposée. Je cherchais juste à échanger avec des femmes qui me ressemblent et qui ont le même vécu que moi.
avatar Kitsune

Kitsune

#433915 - 09/12/2022 à 03:24

> Citation de **Helenea** #433907

Je fais mon travaille de moderation helenea.
Après, chacun(e) à son cheminement, ça, je ne le renie pas mais je reste attentif.

Aborder le thème de la psychanalyse dans les relations amoureuse reste assez reducteur car ce que tu recherche éventuellement, c'est une construction, un mode de fonctionnement et non une partenaire sexuelle.
On est loin de l'amour de papa/maman finallement. Même si on reste tributaire d'un mode de fonctionnement familliale.
Mais s'il ne s'agissait que de construction interne, avec son mode de fonctionnement, que ce soit un homme ou une femme, ça ne devrait pas faire beaucoup de différence.

des chercheurs on decouvert dans le courrant des année 90, que ce qui donne l'impulsion final (ce qui va exacerber le desir sexuel) ce dont les gènes. Apparement, le corps est capable de déceler des qualités génétiques qui permettront à ta progeniture de se "specialiser " d'une façon ou d'une autre, soit pour pallier à des cadences, soit pour être plus performante dans son milieu naturel.
Le choix de l'objet sexuelle reste un mystère
Tu nous dis Helenea, que tu recherches l'amour de ta mère. Si le choix de ton objet sexuelle avait été ton père, tu te projeterai differement en fonction du vecu que vous avez ensemble, tu ne crois pas ?

avatar Helenea

Helenea

#433923 - 09/12/2022 à 10:15

Bonjour,

Tout d'abord, Kitsune, je comprends et respecte ton rôle de modération qui est important pour éviter que les choses ne dégénèrent sur le site.

Pour le reste, de mon côté, j'ai envie de clore le sujet. Je retiendrais surtout que peu importent les raisons qui nous amènent à être ce que nous sommes. L'essentiel est de s'accepter tel ou telle que l'on est et de vivre son vrai désir, maintenant.

Merci pour ces échanges en tout cas et bonne journée à toutes. :-)

Hélène
avatar Une Ancienne Membre

une ancienne membre

#433932 - 09/12/2022 à 13:13

> Citation de **Kitsune** #433827

Bonjour :-) Mes excuses, je suis "nouvelle" ici. Et je m'interroge :
C'est quoi, au juste cette façon arbitraire d'intervenir ?
Tout ceci dit sans aucune animosité (homo ou hétéro ou pan ou autres ;-) ) Juste un peu "choquée" par cette intervention qui me parait bien autoritaire et assaisonnée d'un soupçon de condescendance. Monsieur ou Madame l'arbitre, je ne vous connais pas :-). J'ai quand-même envie de vous dire que votre intervention me déplait. :-)
avatar Jenpeuxplus

Jenpeuxplus

#433939 - 09/12/2022 à 15:35

> Citation de **Didabess** #433932
>J'ai quand-même envie de vous dire que votre intervention me déplait. :-)

C'est ce qu'il a dit aussi '' :-) ''.
Son commentaire te déplaît.
Son commentaire à elle lui déplaît.
On se déplaît tous.
On a des avis différents.
Et on a tous le droit de le dire.


> Citation de **Helenea** #433923
>Pour le reste, de mon côté, j'ai envie de clore le sujet.
Comme tu le sens. Je respecte ton choix.
Je clôture le topic à ta demande alors.
Publier une participation
Les filles veillez à faire attention à votre orthographe ainsi que votre syntaxte.