ENTRE-L
Forum lesbien

je supporte plus les hétéros qui jouent aux lesbiennes page n°2

Créé par une ancienne membre, le 24/06/22 à 22:55.

Mis à jour le 26/11/2022 avec 59 participations.

avatar Forafirst

Forafirst

#417151 - 27/08/2022 à 17:17

> Citation de **Phoenix73** #416213
Je suis bi mais j'aime beaucoup le fromage de chèvre. Ton répulsif ne fonctionnerait pas sur moi. Lol
avatar Clatransefem

Clatransefem

#421485 - 26/09/2022 à 23:52

L'affirmation m’interpelle :  « je ne supporte pas les hétérosexuelles qui jouent les lesbiennes »
D’avance toutes mes excuses si mes mots dépassent mes pensées mais c’est ma première participation à un forum.
Je suis heureuse de vivre dans mon genre ressenti féminin depuis un an et partout où je vis au quotidien. Mais voilà, j’ai un long passé hétérosexuel terminé depuis presque 5 ans. Mes enfants sont de jeunes adultes autonomes
- je me découvre être une femme transe genre avec une orientation sexuelle qui n’a pas changé. J’ai toujours autant de plaisir à partager avec vous.

Alors pour vous, suis je une lesbienne ?
Je sais que les hommes ne m’intéressent pas. Ils m’ennuient.
avatar Une Ancienne Membre

une ancienne membre

#425202 - 17/10/2022 à 13:29

Je pense qu'une hétéro qui joue à la lesbienne n'est pas tout à fait hétéro mais cela n'est que mon humble avis évidemment
avatar Une Ancienne Membre

une ancienne membre

#426185 - 22/10/2022 à 16:17

Je ne sais pas si ça rentre dans cadre de ce post. Mais j'ai eu la désagréable expérience d'une nana se faisant passer pour une homo. Pour quand elle était en confiance me dire qu'elle était finalement "bi" mais n'osait pas me le dire, car elle avait peur de se faire jeter.
Et me rendre compte qu'en réalité, elle était hetero curieuse.

Euh comment dire... Que je suis hyper méfiante maintenant
avatar Forafirst

Forafirst

#426859 - 26/10/2022 à 19:30

> Citation de **Demoiselle** #425202
Peut-être qu'en fait une hétéro qui joue à la lesbienne est en fait une femme bi qui ne sait pas vraiment comment serait reçu le fait de dire qu'elle est bi. Je me pose un peu cette question de savoir comment on est perçues étant moi-même bi. Par contre je n'irai pas dire à une femme que je suis lesbienne alors que je sais que ce n'est pas le cas. Mais je me pose la question de savoir ce que peut se dire une lesbienne face à une femme qui lui dit qu'elle est bi. N'y a-t-il pas un réflexe de se dire qu'en fait c'est une hétéro curieuse (ou bicurieuse) mais avec du coup une réaction d'éloignement?

> Citation de **Aurélie D** #426185
Du coup désolée c'est un peu ce que tu disais. Et j'ai envie de te demander maintenant (avec peut-être cette expérience) par rapport à avant qu'elle serait ou qu'elle était ta réaction face à une femme qui te dit qu'elle est bi?
avatar Marquise_fem

marquise_fem

#427112 - 27/10/2022 à 22:07

> Citation de **Forafirst** #426859

salut forafirst, j'ai vu que t'avais posté sur le forum dédié aux femmes lesbiennes donc j'imagine que ce qui t'intéresse, ce serait d'avoir le pdv des lesbiennes ?

si tu te poses la question, pour le coup, ce serait vraiment te mentir si je te disais que les bis ont une bonne réputation et bcp de lesbiennes ne relationnent pas avec les femmes qui aiment les hommes (pour un tas de raisons différentes et légitimes).

Mais sache qu'il y a aussi des lesbiennes à qui ça ne dérange pas du tout ! donc ça dépend, chaque individu est différent à ce niveau là et faut respecter les choix de tout le monde :)

Du coup je vais te prendre mon cas, je suis lesbienne et si une fille me dit qu'elle est bi, bah je m'en fiche, je vais pas m'offusquer du style "oh mon dieu elle aime les hommes ! oulala quelle tragédie !" surtout que c'est très bête, ça veut dire qu'à chaque fois je croise une hétéro, je ferais pareil ? à la longue, ça serait très fatiguant quand même.

Mais par contre je vais pas m'identifier à elle-non plus (elle aime les homme, moi non, donc on a absolument pas le même vécu).

avatar Une Ancienne Membre

une ancienne membre

#428719 - 09/11/2022 à 09:43

J'ai récemment eu l'occasion d'être draguée de manière plutôt lourde par une fille que je savais être hétérosexuelle à 100 % .

pendant plusieurs semaines elle m'a fait du rentre dedans ( sans mauvais jeu de mots ) et quand j'ai failli céder à ses avances elle s'est faite oublier.
je pense qu'elle voulait tout simplement s'amuser et qu'elle aurait été bien surprise qu'il se passe quoi que ce soit entre nous, qu'elle n'en avait pas le courage en fait.
c'est assez pitoyable et plutôt immature comme jeu.
avatar Marquise_fem

marquise_fem

#428842 - 09/11/2022 à 21:27

> Citation de **Demoiselle** #428719

Merci d'avoir témoigné, la drague lourde entre femmes existent et je vois pas pk on pourrait pas parler de harcèlement vu que quand c'est un homme qui fait ça à une femme eh bah ça se nomme comme ça concrètement.

Les hétéros-curieuses, pour moi, c'est un non multiplié par 1000 (je serais dégoutée et écœurée d'être pris pour un vulgaire objet de plaisir). Je pense que ça me ferait le même effet que lorsqu'un homme me drague.

Et puis y a celles aussi qui croient que tu vas les draguer parce que t'es lesbienne, mais vraiment insupportable...

Certaines lesbiennes aiment bien les hétéros pour la "compétition/conversion" , ça les amuses, bon en soit si les deux partis sont ok, pk pas.
avatar Phoenix73

Phoenix73

#428851 - 09/11/2022 à 22:01

> Citation de **Demoiselle** #428719
Je pense que beaucoup de personnes aiment tester leur pouvoir de séductions aussi et que pour certaine (que je connais) se cache un profond mal être. C'est un comportement qui j'avoue me dépasse réellement, seduire pour au final rejeter la personne une fois qu'elle mord à l'hameçon, je trouve que ca a un cote pervers et egocentré.

Pour en revenir au sujet, ce qui pourrait me froisser, c'est les aprioris. Sur quoi vous basez vous, pour savoir si la personne est hétéro ou non? Si c'est une bi curieuse ou non?
En vrai, on n'a pas tte des marqueurs de look, les bis ont des enfants avec un papa certe. Si je ne dis rien , on peut pas savoir que je suis séparée du papa et que j'ai une compagne etc... on me voit comme une hétéro pure.
Donc qu'est ce qui définit pour vous l'orientation de la personne?
avatar Lolograf

Lolograf

#428871 - 10/11/2022 à 00:37

Bonjour,
Toute nouvelle ici, j'avoue vous lire en cherchant des réponses à mes questions.
Je n'ai eu que des relations hétéro avec seulement 2 hommes et jamais avec une femme et j'ai bientôt 53ans.
Pourtant j'aime regarder les femmes, je fantasme depuis longtemps et j'ai des rêves érotiques uniquement qu'avec des femmes.
Je ne sais pas si je suis bi, homosexuelle refoulée ou pas, mais je me dis qu'il est temps d'arrêter de me mentir.
Faut-il être très tranchée sur sa sexualité ici ?
avatar Phoenix73

Phoenix73

#428882 - 10/11/2022 à 07:03

> Citation de **Lolograf** #428871
Je pense que tu devrais fouiner du côté du forum bi et que tu te retrouveras peut etre dans un des profil.
avatar Marquise_fem

marquise_fem

#428901 - 10/11/2022 à 09:24

> Citation de **Phoenix73** #428851

Salut Phoenix (ça me fait trop bizarre que t'es changé ta photo de profil, en plus ça allait bien avec ton pseudo de base 😅 )

bah en faite c'est simple : les hétéros-curieuses se disent "hétéro" et les bis se disent "bi" en vrai c'est la seule différence parce qu'effectivement, ça regroupe la même sexualité : des femmes qui aiment les hommes mais pas à 100%. (Même si certains considèrent que aucune hétéro ne l'est jamais à 100%)

c'est juste que y en a qui ressentent le besoin de changer d'étiquettes alors que d'autres non (mais avant, c'est vrai que je faisais bien la différence entre les deux groupes).

On n'invente rien du tout, c'est la personne en face de nous qui affirme "je suis hétéroflexible/hétéro tout court".

> Citation de **Lolograf** #428871

Non absolument pas. Ne cherche pas à t'imposer d'étiquettes si c'est juste pour rentrer dans une case. Surtout que à 53 ans, je pense très honnêtement que la majorité des gens s'en foutent total (et te caseront de toute façon comme une hétéro de base si t'as des enfants).
avatar RedRose

RedRose

#428917 - 10/11/2022 à 10:39

> Citation de **Marquise_fem** #428901
Désolée je vais faire ma chieuse mais je ne suis pas d'accord quand tu affirmes :
>les hétéros-curieuses se disent "hétéro" et les bis se disent "bi" en vrai c'est la seule différence parce qu'effectivement, ça regroupe la même sexualité : des femmes qui aiment les hommes mais pas à 100%

Les hétéros curieuses aiment les hommes et veulent juste "tester" les femmes par curiosité ; il n'y aura donc aucun engagement affectif là-dedans.
Les bi éprouvent de l'attirance sexuelle et/ou romantique pour les 2 sexes.
Personnellement, vivant une histoire d'amour avec une femme mais pouvant être attirée sexuellement par les hommes, je n'aimerais pas être mise dans la "case" d'une hétéro curieuse.

Par contre, je suis d'accord avec toi sur le fait que quand une femme "drague" lourdement, voire même se permet des attouchements, c'est du harcèlement au même titre qu'un homme, mais bizarrement, c'est beaucoup plus toléré.

> Citation de **Lolograf** #428871
Comme beaucoup d'entre nous, tu es en mode "questionnement ", comme le dit Phoenix73, je t'invite à parcourir les différents forums qui t'apporteront, je l'espère, quelques éléments de réponses. Possibilité de MP aussi..
avatar Marquise_fem

marquise_fem

#429046 - 10/11/2022 à 19:25

> Citation de **RedRose** #428917

Je comprends ta vision des choses, avant je faisais bien la distinction, (hétérocurisue = fétichise ma sexualité comme les hommes) et bi (aime les hommes mais peut envisager une relation amouse avec une femme).

Sauf qu'un jour, une youtubeuse américaine a été en couple durant deux ans avec une fille et quand ces abonnés ont voulu savoir comment elle se définissait (bi/lesbienne) elle a déclaré "je suis hétéro, je suis tjrs hétéro". Pourtant, elle a eu une relation sérieuse, ça a duré deux ans, mais peut-être que c'était l'exception.

Du coup j'ai fini par les regrouper dans un même groupe : les femmes qui aiment les hommes tout simplement (basique, efficace mdr). Y a tellement d'hétéros qui le sont pas à 100% qu'au final, je ne distingue plus trop les 2 (la frontière est plus floue)

Tu me dis que t'aimerais pas être mis dans la même case que des heteros curieuse, je vois ce que tu veux dire, mais tu sais, t'as des bis qui sont casées avec leur mecs tout en allant voir ailleurs, c'est encore un schéma différent du tien, c'est pour ça que ça sert à rien de se distinguer par rapport à ce critère.

Conclusion : je pense que les étiquettes peuvent être utile quand elles définissent une réalité bien définies et restrictives mais quand ça vise une réalité qui englobe tellement de schémas, ça devient absolument pas pertinent de se coller une étiquette (et je pense que c’est en grande partie pour ça que le mot « bi » n’est pas reconnu).

PS : Tout à fait, les violences entre femmes sont minimisées, mais ça c'est encore le féminisme (l'homme ne pouvant être que le seul oppresseur) si on se rendait compte qu'en faite même chez les femmes, c'est pas rose du tout, ça deviendrait une problématique qui nous concerne tous.
avatar Phoenix73

Phoenix73

#429145 - 11/11/2022 à 12:31

> Citation de **Marquise_fem** #429046
"(hétérocurisue = fétichise ma sexualité comme les hommes) et bi (aime les hommes mais peut envisager une relation amouse avec une femme)."

Bon alors , vu que ca a perturbé tout le monde , j'ai remis mon phoenix! :p pour une fois que je m'étais ma tête.... pffffff

Je trouve ton point de vu intéressant, et je le comprends.
Juste pour relever que dans ta reflexion, si on n'est pas lesbienne pure , ca gravite beaucoup autour des hommes, je dirai même que c'est autocentré sur eux, alors qu'en réalité la perception des bi est différente.
Je ne sais pas si je me fais comprendre, mais ca fait "les bi aiment avant toute chose les hommes , puis les femmes après." Moi j'aime une personne et le principal c'est la relation , qu'elle soit avec un homme ou une femme. Y'a pas de prem's ou deuxième position. Pour autant pour ma part , il n'y a de la place que pour une rose dans ma vie et c'est tres bien comme ca!

avatar RedRose

RedRose

#429185 - 11/11/2022 à 16:47

> Citation de **Phoenix73** #429145
💕💕
avatar Marquise_fem

marquise_fem

#429669 - 14/11/2022 à 08:30

> Citation de **Phoenix73** #429145

Oui j'ai vu que t'avais remis l'ancienne haha (par contre on est d'accord que c'était un alien ta nouvelle image ? c'était pas ton vrai visage ? parce que j'avais pas trop compris ça représentait quoi 🤣 )

Je tenais juste à te dire que ça me fait plaisir de pouvoir échanger dans le calme et la bienveillance parce que malheureusement, ce n'est pas tjrs le cas d'habitude donc c'est cool.

Oui, pour te dire la vérité, je vous perçois avant tout comme des femmes qui aiment les hommes. Je m'explique, je pense que c'est lié à la norme hétéro, la première attirance que vous avez ressentie c'est avec un homme, vos premières relations/sentiments : avec un homme et vous avez construit une famille, un mariage, des enfants sont venus au monde et vous lient aussi à cette norme.

Dans une société où la majorité des gens sont hétéros, c'est normal que ça soit cette attirance qui va primer, même si t'as pas de préférence entre les 2 bah dans les faits, et statistiquement, la majorité finiront casés avec des hommes parce que c'est une question de probabilité, c'est la norme. Et dire femme qui aime les hommes, ça englobe toute cette réalité qui n'est pas à négliger.

C'est important pour moi de me distinguer de cette norme car je n'en fais pas parti, il y a un vrai décalage qui existe que vous ne ressentez pas de votre pdv (parce que si on aime les femmes, c'est bon on est pareil) sauf que non, ça marche pas comme ça (surtout avec les hétéro pas 100% qui se rajoutent dans la balance en plus de ça).

Si j'ai une pote bi qui me parle de son crush mec, pour moi, c'est la même chose qu'une hétéro qui me parle de son crush mec, je ressens ce décalage qui la lie à la norme. Dans les groupes de filles, on parle de mecs parce que c'est normal, moi, comme j'étais pas attirée par eux, bah je me sentais pas à ma place, on me disais que c'était bizarre, toutes étaient in love du même mec sauf moi.

On ne peut comprendre ce sentiment que si on est exclu de cette norme et ce type d'expérience est un vécu spécifique qui renvoie à notre homosexualité : c'est transgressif.

Elle est là la pertinence du terme. C'est ça que je veux souligner et c'est important pour moi de me distinguer des femmes qui aiment les hommes car mon vécu et mes discriminations sont différentes. Parce que je ne suis pas une femme qui aime les hommes, je ne suis pas comme cette majorité.

Et Je te parle de tout ça sans toute la lesbophobie qui s'y ajoute, puisqu'une lesbienne, pour certains, ça n'existe pas, c'est juste des meufs qui ont été déçu/déteste/les mecs ou au pire malbaisé, dans leur têtes, c'est pas pensable que de concevoir une sexualité sans hommes ;

c’est pour ça que m’affirmer, ça revient forcément à vous différencier de moi, et à faire comprendre aux autres, par ex, qu’on peut être féminine sans désirer les hommes, etc, etc.
avatar Phoenix73

Phoenix73

#429701 - 14/11/2022 à 13:35

> Citation de **Marquise_fem** #429669
Alors non non c'etait ma vraie tête, c'est juste que plus personne n'est habitué de voir une photo sans filtre, sans maquillage et sans perruque. :x matin au réveil ca donne ça, si si je vous assure 😜.
Plus sérieusement, je valide complètement le fait d'échanger sur nos perceptions sans se prendre la tête. Ca permet de comprendre l'autre en toute simplicité et c'est chouette.
Et tu expliques très bien ta façon de voir les choses, et je comprends mieux ton point de vu.
Je reposterai plus tard, parce qu'il y a des points intéressants que tu soulèves et pas vraiment le tps de les aborder.
avatar Forafirst

Forafirst

#431721 - 26/11/2022 à 00:09

> Citation de **Marquise_fem** #427112
Merci de ta réponse.
@Phœnix, mince j'ai loupé le retour au réel. Bon ben tu resteras L'oiseau aux ailés de feu dans ma représentation.
Publier une participation
Les filles veillez à faire attention à votre orthographe ainsi que votre syntaxte.